© Albin Millot, Hanoï Millenium (Hanoï, une ville millénaire en mutation)

 

ParisBerlin>fotogroup
Übergang

[* trad. : changement, mutation, transition] 

À travers la thématique ÜBERGANG, ParisBerlin souhaite décrire les mutations et les changements qui s’opèrent dans nos sociétés actuelles : au niveau géographique, temporel ou même personnel. 
En effet, ÜBERGANG semble partout, devant notre porte, en Europe ou plus loin. Ceci signifie changement, mutation, nouveau début. Est-ce partout identique ? Dans quelle mesure "changements" et "mutations" font-ils partie de notre univers et reflètent-ils sa stabilité? Ce projet collectif des photographes de ParisBerlin et de leurs 5 photographes invitées, montre leur vision du monde actuel et ses phénomènes : évolution des sociétés et des manières de penser, mutation des espaces urbains et ruraux, mais aussi changements plus intimes et personnels qui peuvent transformer la perception de notre environnement et des mentalités.

 

Holger Biermann | Lichtenberg

"Lichtenberg commence là où mes tours de Berlin s’arrêtent normalement : derrière le "Ostkreuz". C’est là où commence le grand vide. Ici, je croise rarement des gens dans la rue. Les distances sont grandes. On a de la place. Je cheminais seul tant sur les pelouses devant les immeubles à dalles préfabriquées que dans les jardins d’ouvriers et dans les rues privées. A la périphérie, Lichtenberg est un champ et un village. Les images parlent d’elles-mêmes."


Manuela Böhme | Une ville - un lit, une ville - un lit, une ville - un lit

"Le rythme des voyages est parfois intense, parfois plus détendu. On change d’endroits, de lits. Au fur et à mesure des années, j'ai mémorisé les différents lits où j'ai dormi. Quelques fois je suis restée une seule nuit, quelques fois plusieurs, et parfois je suis revenue au même endroit. La série est un extrait de ces endroits de transition."


Chiara Dazi | 365 

Chacun est unique et différent. Ensemble nous formons un tout. K18, Am Rundlng et Woennich 103 sont trois projets de vie communautaire à Berlin. Ce sont trois espaces différents, tout comme le sont les personnes qui y habitent. En commun, ils ont tous la volonté de créer une sorte de vie collective, où la collaboration, l'écoute réciproque et l'engagement de chacun sont nécessaires à la survie du groupe. Chacun pour soi. Tous ensemble.


Vanessa Deflache | Histoire(s) 1

C’est un homme qui marche, un homme en mouvement, lancé sur sa course, en constante mutation. "Einmal ist keinmal. Une fois ne compte pas. Une fois c’est jamais. (...) L’histoire est tout aussi légère que la vie de l’individu, insoutenablement légère, légère comme un duvet, comme une poussière qui s’envole, comme une chose qui va disparaître demain." Milan Kundera, L’Insoutenable légèreté de l’être, 1984.


Andreas B. Krueger | Clavigo, Only a dead heart will make a steady sound

"Où est le début, où est la fin ? Je n’ai jamais su quand ça a commencé et quand ça a pris fin. C'est clair qu'il y a une première fois pour tout, mais c’est très rare que tout tombe au même moment : se voir, se parler, un baiser, un frôlement ou l’inverse, on ne sait jamais. Parfois, il y a des bouts qui manquent. Tout est un début de course et un arrêt soudain. Pour moi, ça n'a jamais vraiment commencé, un mensonge sordide, froid et sérieux."


Amélie Losier | Gamda, Les femmes en Égypte

L'Égypte en transition : depuis des mois la population dénonce haut et fort l'atteinte aux droits de l'homme et en particulier aux droits des femmes. "J'aimerais aller à la rencontre des femmes égyptiennes dont la position sociale dépend de leur religion, éducation et situation socio-économique. En les photographiant et les interviewant, j'aimerais trouver une réponse possible à la question : que signifie être une femme en Égypte aujourd'hui?"


Albin Millot | Hanoï Millenium
(Hanoï, une ville millénaire en mutation)

Hanoï se transforme, s'adapte, et change rapidement d’échelle.
L’évolution politico-économique récente du Vietnam a totalement réorienté les stratégies de développement urbain, recomposant les espaces et les sociétés. Ce processus de "métropolisation" de la capitale est désormais souhaité, comme moteur économique du développement. Hanoï est en mutation. Le moderne dialogue avec la tradition. Les jeunes dansent le hiphop devant la statue de Staline, et l’on ne fréquente pas moins bars chics et practices de golf, que temples et pagodes.


Sebastian Rosenberg | Berlin in Wandel

Autour de l’horloge, on peut les voir, près des grandes gares et dans les célèbres rues de Berlin. Leur occupation quotidienne consiste à ramasser les bouteilles consignées dans les poubelles. Le nombre de ces personnes, qui gagnent leur vie de cette manière, a beaucoup augmenté ces dernières années. Parce qu’apparemment, le secours social de l’Union européenne ne fonctionne pas vraiment et les allocations chômage vont être réduites. Voici un portrait de la pauvreté.


Leurs invitées

Claudia Balsters | Down the rabbit hole

Ces photographies sont une partie du travail "Down the rabbit hole". Celui-ci s’intéresse au désir d’un alter ego, "une figure nocturne", avec laquelle on peut s’évader dans un monde parallèle, chargé de romantisme et au-delà du quotidien. Les différents formats et matériaux utilisés dans la production, reproduction et présentation reprennent le jeu de divulgation et de déguisement, qui est inhérent au costume et au masque.


Hannah Goldstein | Good-bye Sweden

Good-bye Sweden est l'histoire d’une vie à Berlin.
"Je suis née en Suède, mais j’ai toujours eu un pied quelque part ailleurs, soit aux Etats-Unis, le pays natal de mon père, soit ailleurs dans le monde. Cela m’a amenée en permanence à la recherche d’un endroit que je pourrais appeler "maison". Je me sentais comme si je n’aurais jamais un endroit que je pourrais appeler « maison ». Je me sentais comme si je n'avais eu un endroit que je pourrais appeler "maison" mais à Berlin j’ai enfin trouvé cet endroit. »


Marie Lukasiewicz | Barrages

En montrant ces constructions gigantesques d’un point de vue distancié entre document et recherche esthétique, cette série photographique interroge sur les altérations du paysage par l’homme et sur ce que cela engendre, fragmentation écopaysagère, modification du visuel. C’est un regard sur le lieu à la fois descriptif et personnel tout en préservant une certaine neutralité, afin de créer des images qui semblent "fidèles".


Lene Münch | One man is no man

La plupart des étudiants des collèges américains sont membres d’une corporation étudiante, appelée fraternités. Ils ont juste 17 ou 18 ans, quand ils arrivent dans cette vie. "Un été, sur la côte-est américaine, j’ai photographié le quotidien de quelques étudiants au sein de leur fraternité, dans cette captivante phase de transition".


Frederique Plas | In-between

"J'ai photographié ces jeunes femmes et hommes, dans la semaine qui a précédé leur diplôme. Je voulais garder une trace de ces étudiants que j’avais côtoyés durant un an dans un atelier de photographie, et capter quelque chose de cette période intense qui précède la présentation du diplôme, de cet entre-deux, qui fait suite aux études et précède l'entrée dans la vie active, ou dans autre chose.»

Plus d'informations :: www.fotoparisberlin.com

 

Atelier Galerie
22 Rue Porte de Laure, 13200 Arles
Du 7 au 13 juillet 2014 :: Tous les jours de 11h à 21h
VERNISSAGE :: 9 juillet à 18h
FINISSAGE :: 12 juillet à 18h