© Sosi Vartanesyan

  

 

SOSI VARTANESYAN :: APRÈS L’OMBRE

 

• 2 > 12 JUILLET :: TOUS LES JOURS 10H-13H / 15H-19H
• VERNISSAGE :: 3 JUILLET À 18H
• NDF GALLERY, 8 RUE DE L’ARC CONSTANTIN, ARLES

 

C'est un ensemble de photogrammes uniques tirés dans la chambre noire. Pour Sosi c'est un retour aux sources pour délaisser les techniques modernes de la photographie, notamment le numérique. Son travail met en scène des objets recyclés, retrouvés, découpés ou des artefacts, pour créer des compositions poétiques capturant la magie de l’ombre, la lumière, et le mouvement, et tout ça dans le cœur de la chambre noir. Une symphonie silencieuse, une ode à la photographie lente.

Sosi Vartanesyan travaille exclusivement en noir et blanc. Toutes ses œuvres sont imprimées à la main sur du papier argentique et traitées de manière archivistique. Ses dernières séries, "Après l'Ombre", sont des photogrammes, un vieux processus photographique qui existe depuis les débuts de la photographie. Son travail représente un désir ardent et un retour à la source: un rejet des techniques photographiques contemporaines et numériques de la création et de l'impression d'images.

"J'aime le travail en chambre noire et l'impression argentique, que je considère comme une partie inséparable de ma création photographique, je me suis retourné vers les procédés "alternatifs" ou primitifs avec la nostalgie de trouver l'âme des photos du passé. Le titre de cette exposition "Après l'Ombre" fait référence aux "ombres" que les techniques photographiques contemporaines ont jetées sur l'âme de la photographie argentique, et la façon dont j'ai essayé de trouver la lumière et ma sortie de l'univers de pixels.

En plus des photogrammes, mon voyage comprend l'utilisation d'une émulsion photographique qui est appliquée au pinceau sur divers types de surfaces, comme le papier d'art et les tissus, au lieu d'utiliser du papier photo barité traditionnel. Cette technique rend une image spéciale proche d'une lithographie ou d'une peinture à l'encre qui est unique car aucune ne peut être exactement la même. J'ai aussi expérimenté avec une "camera obscura" faite main dans ma négation de notre société en évolution rapide débordant des milliards d'images chaque jour. Mon travail consiste en prendre son temps et la préméditation. "

 

www.sosivartanesyan.com