Archive 2010


Pierre Andreotti

Nominé pour le Prix Voies Off 2010

michel_le-belhomme_00 pierre_andreotti_01 pierre_andreotti_02 pierre_andreotti_03 pierre_andreotti_04 pierre_andreotti_05 pierre_andreotti_06 pierre_andreotti_07 pierre_andreotti_08 pierre_andreotti_09 pierre_andreotti_10 pierre_andreotti_11 pierre_andreotti_12 pierre_andreotti_13 pierre_andreotti_14 pierre_andreotti_15


Pierre Andreotti vit et travaille à Paris :: France
www.pierreandreotti.com

Encore (2009)

Encore joue avec les codes de la pornographie et de la peinture classique : dentelles noires, voiles transparents, étoffes rouges mais aussi drapés, clair-obscurs, grotesques, martyres de saints. L’interprétation que produit ces codes multiples permet de les réactualiser, et donne une épaisseur très particulière aux photos, mille-feuilles de représentations.

Les repères se brouillent : que donne-t-on à voir ? Hésitant entre ces deux séries, pornographie ou martyre, jouet du « pouvoir de déconcertement » de la photographie, j’ai choisi de laisser planer le doute. Et c’est dans ce doute précisément que se révèle quelque chose de l’expérience érotique, point de jonction de la douleur et du délice, jouissance d’un quelque chose qui reste inconnu.

Ces images saisissent ce sur quoi d’habitude on ne s’arrête pas, ces expressions, ces mouvements du corps trop fugitifs que l’oeil ne se sait pas percevoir, ces fractions de seconde qui sont « l’inconscient visuel ». Mises en scène, ces photos donnent pourtant à voir quelque chose des extases ordinaires: elles disent que les attitudes passionnelles qui nous apparaissent les plus intimes sont tributaires des représentations auxquelles nous sommes soumis, que nos corps se plient à des images.