ParisBerlin>fotogroup :: Famille

Familles 2013, qui êtes-vous? Pour y répondre, ParisBerlin invite les collectifs Caravane (Bruxelles) et Neunplus (Berlin).


B Krueger
© Andreas B Krueger, Je ne connais pas leur nom, ParisBerlin>Fotogroup.


Abordant la thématique très personnelle de la "famille", le plus souvent autobiographique, l’exposition, montrera, à la manière d’une anthologie, les regards de 18 photographes européens. A travers ces « albums de famille », chaque questionnement personnel et intime s’entremêle et se répond.


« Famille » vient de famulus qui signifie serviteur, et par extension les personnes habitant sous un même toit. La famille, base de la civilisation est une structure commune à toutes les sociétés humaines. Pouvant être perçue différemment, chaque personne éprouve à son égard des sentiments très distincts.

Aujourd’hui en 2013, vouée à évoluer, la notion de « famille » reste au cœur des débats et est, pour certains, menacée. La fameuse phrase d’André Gide extraite des Nourritures Terrestres (1897) : « Familles, je vous hais ! Foyers clos ; portes refermées ; possessions jalouses du bonheur. » exprime une abomination. En quoi le cri de Gide a-t-il une résonance encore aujourd’hui ? Permettant pourtant le premier contact avec autrui, nécessaire au développement de l’enfant, cette recherche de filiation a toujours été contestée. La notion même de « famille » est-elle, tout simplement, un besoin de retourner à cette première socialisation ?

Un ouvrage sera publié à cette occasion avec la contribution d’Arte, l’Ofaj et Paris-Berlin le magazine, maquette d’ Andreas B. Krueger.
Artistes présentés
ParisBerlin>fotogroup : Holger Biermann, Manuela Böhme, Andreas B. Krueger, Amélie Losier, Prisca Martaguet, Albin Millot, Sebastian Rosenberg, Sandra Schmalz, Caravane : Anne-Sophie Costenoble, Laure Geerts, Marie Ozanne, Stéphanie Pety de Thozée, Anne Ransquin, Neunplus : Fred Hüning, Klaus Muenzner, Christian Reister, Mirjam Siefert, Iris Wolf



LES PHOTOGRAPHES DU COLLECTIF PARISBERLIN>FOTOGROUP | PARIS & BERLIN


Holger Biermann | Hameln, 2003 "Le fils du fils du fils"

Manuela Böhme | "Namakaran,
un souffle dans l’oreille" Quelques jours après la naissance le nouvel être humain sera nommé durant la « cérémonie du nom ». Au Kerala (Inde du sud) la cérémonie a lieu 28 jours après la naissance. La famille proche et les amis sont invités à la maison ainsi qu’un prêtre. Après les prières et les offrandes aux divinités, l’enfant est mis dans les bras de son père qui lui soufflera son nom dans l’oreille droite à l’aide d’une feuille de bétel pour diriger le nom dans l’oreille. Puis, les invités viennent toucher l’enfant pour lui donner des bénédictions et des cadeaux.

Andreas B. Krueger | "Je ne connais pas leur nom" L’histoire d’une famille s’écrit au travers de mots, d’images et d’objets. Elle reste toujours parcellaire. Au croisement des différents niveaux de récit, peu de personnes, au sein d’une famille, savent déchiffrer les biographies et les événements – l’image complète restant toujours inaccessible. L’installation Je ne connais pas leur nom réunit des photographies, des objets et des fragments de texte, et dessine ainsi une histoire familiale fictive.

Amélie Losier | "Les mots s’envolent: la mémoire en exil" Peu après qu’Andrée s’est installée dans une résidence pour personnes âgées, les médecins lui ont diagnostiqué la maladie d’Alzheimer. En l’accompagnant dans son quotidien pendant cinq ans, je souhaitais tracer le portrait d’une personne âgée dont la maladie d’Alzheimer est comme une métaphore blessée de la vieillesse: la mémoire d’Andrée s’effaçait prématurément, et par la même l’histoire de sa famille. Ma famille. Un chapitre familial se clôt et les souvenirs historiques des derniers Pieds-Noirs disparaissent. Essai photo Multimédia, 11 min.

Prisca Martaguet (invitée) | "Josef, mein lieber Josef, so ein lieber Mann“ Josef, feu mon grand-père, alors soldat de la Wehrmacht, est stationné à Bordeaux en 1940. Beau jeune-homme et musicien, il séduit la Bordelaise Jeannette. Ils vivent une histoire d’amour. Depuis longtemps, ma mère Margarete, née début 1945 de l’autre côté du Rhin s’interroge: aurait-elle une grande sœur ou un grand frère né de cette union ? C’est à la recherche de cette réponse que je me lance. Je dédie ce projet aux 200 000 enfants „nés de l’ennemi“ lors de la dernière Grande Guerre franco-allemande. Projet multimédia en cours de réalisation, 2013.

Albin Millot | "Déliquescences" Son histoire se découpe en deux. Un avant et un après. Son enfance, ses liens familiaux, son histoire en ont été forcément touchés. De l’après il a fait sien. Il peut le voir, le reconnaître. Peut-être les souvenirs sont-ils plus frais? La famille de l’après, il se l’est construite. Il l’a choisie. Mais de l’avant restent des zones sombres, des déliquescences. Des non-évidences et des interrogations. Retrouver les lieux de l’avant, les ré-explorer serait une façon pour lui de retrouver cette notion de famille un peu déliée, de se la réapproprier. Ou de s’en détacher, finalement.

Sebastian Rosenberg | "Regenbogenfamilien" Portraits de familles homoparentales, Berlin, 2013

Sandra Schmalz | "Autoportrait en ellipse" La matière qui se souvient, c’est la vie.* Au cours des derniers mois, j’ai travaillé sur l’autoportrait. Photographier mon corps et ce que je considère comme un portrait de moi même est fortement lié à l’apparition de mon fils, Ellie, et à la disparition de ma grand mère, Elli. Ces deux vécus déterminent la forme d’une ellipse.
*Jean-François Chevrier, lors du cours du 28 janvier 2013 à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.



LES PHOTOGRAPHES DU COLLECTIF CARAVANE | BRUXELLES

Anne-Sophie Costenoble | "Troubles 21:09"  et "Troubles 23:19"  Ce pourrait être des fictions, des souvenirs qui égratignent ou des histoires gardées au fond du cœur.

Laure Geerts | «Photographe célibataire cherche modèle pour expo temporaire ou collection permanente...» C’est décidé, je me lance dans un nouveau sujet où je peux joindre l’utile à l’agréable. La quête du prince charmant via un site de rencontres en ligne. A moi le «love shopping», définir mes critères de choix. Qu’est-ce qui est important pour moi ? J’ai l’impression de faire mon marché. Mais dans le monde réel, derrière ces écrans, ces mots, ces slogans, ces photos, sont-ils vraiment charmants, bons amants, aimants et intéressants ? Lequel m’ira? Montage vidéo

Marie Ozanne | "Fonds de tiroir" Ma grand-mère m’avait confié une vieille boite contenant des négatifs de son enfance. Extraits heureux de scènes de vie familiale. Hors cadre, elle grandit en fait chez une nourrice jusqu’à ce que ses parents la reprennent pour travailler dans leur café vers ses huit ans. Suivirent de pénibles années d’exploitation qui ne prirent fin qu’à son mariage. Etrange sensation à la lecture de cette mémoire sélective dont je connais les ellipses.

Stéphanie Pety de Thozée | "Belle époque" Un milieu social, une grande famille, ses codes, ses obligations... Tout un langage qui me laisse perplexe. Quelle est la place de l’aristocratie au XXIème siècle? J’ai eu envie de me tourner vers ma famille, mes cousins, mes cousines pour le comprendre. Finalement, tout cela n’est pas si sérieux. La vie de château c’était avant. Dans la dérision de ces codes, on prend la pose, à l’ancienne, et l’ancêtre sur le mur nous observe...
Kruger
© Stéphanie Pety de Thozée, La soeur Caroline, Quentin et
Juliette, Belle époque, Caravane.


Anne Ransquin | "Collige rosas/Cueille les roses" Variation poétique sur les événements autobiographiques venus interférer dans les projets de couple et d’enfant. La maladie qui emporte en peu de temps mère, père, enfant. Livre d’heures tristes, intenses, initiatrices. En cours de route, des images glanées au fil des événements, comme autant de cailloux en poche que l’on sème en chemin ou que l’on garde précieusement. Images-stigmates, images-fétiches, images-miroirs… En attendant des jours meilleurs...

LES PHOTOGRAPHES DU COLLECTIF NEUNPLUS | BERLIN


Fred Hüning | “ D’un été à l’autre ” est un projet photographique en cours réalisé sur le long terme avec mon fils et ma femme. Depuis la grossesse (2006) à sa première année (2007) jusqu’à ce qu’il soit adulte (2025), je fais le projet de photographier mon fils accompagné de sa mère - chaque année durant l’été. Ce projet est inspiré par l’unique projet “The Brown Sisters” (Les soeurs Brown) du photographe américain Nicholas Nixon.

Klaus Muenzner | "Hoch hinaus (2009 – present)" Avec son travail “Flying high”, le protographe Klaus Muensner traite de ses sentiments en tant que jeune père. La naissance de sa fille Mona a changé sa vie durablement. Ce projet peut être interprété comme une métaphore du processus du recommencement, incluant tous les sentiments liés de peur, d’ambivalence et de joie.

Christian Reister| "Sans titre" (extrait de la série  "Portraits allemands“) 2010 “C’est le désire qui nourrit notre âme, et non l’accomplissement personnel” Arthur Schnitzler Les photos montrent les visiteurs de la Foire de Musique Country de Berlin, le plus grand de ce genre en dehors des Etats-Unis. Certaines de ces personnes que j’ai photographiées décrivent cet évènement comme une réunion de famille annuelle.

Mirjam Siefert | “I´ll let you be in my dreams if I can be in yours.“ Bob Dylan** Durant plusieurs années, Siefert a photographié son amie Ellen et sa fille Léa, après avoir été abandonnées par leur mari et père. Ces photographies sont une courte sélection de ce travail en cours.
**“Je te laisserai entrer dans mes rêves si je peux faire parti des tiens”

Iris Wolf (invitée)| "Je suis deux" Le projet “Je suis deux” montre des femmes devenues mères à l’adolescence. Iris Wolf les a suivi pendant 10 mois. Les questions suivantes furent essentielles pour la photographe : Comment ces jeunes mères se voient-elles ? Comment posent-elles face à l’appareil ? Ont-elles une imagination stéréotypée ?


LES COLLECTIFS

ParisBerlin>fotogroup

ParisBerlin>fotogroup est une association, qui s’engage, depuis 2001, à montrer et promouvoir la photographie contemporaine sur l’axe Paris-Berlin et en Europe. La vocation de ParisBerlin>fotogroup est de diffuser le travail artistique de ses photographes, d’origine parisienne et berlinoise, sous forme de portfolio, projection, exposition, édition, etc. ParisBerlin invite régulièrement de nombreux photographes sous forme d’appels à projet, afin de collaborer à des projets artistiques donnant lieu à des expositions itinérantes. L’association s’occupe aussi du commissariat d’expositions de photographes internationaux tels Erich Lessing ou le photographe français Léon Herschtritt. En une douzaine d’années, ParisBerlin a acquis une réputation européenne. Son équipe bilingue assure le commissariat d’exposition, l’organisation et la coordination des projets artistiques, la publication d’ouvrages,…

Caravane

Créé en 2009, le collectif CARAVANE basé à Bruxelles propose une photographie qui s’attache aux expériences et aux réalités humaines. De la photographie documentaire à l’image introspective, chacun des sept photographes porte un regard sensible d’auteur sur les sujets qui le touchent. Leurs photographies racontent le monde contemporain par différentes formes de narration, à la manière d’un carnet de route d’exploration ou d’un journal de bord plus intime, créant des récits ouverts à des interprétations multiples. Les photographes du collectif sont solidaires pour concentrer leurs ressources et se nourrissent de la richesse de leurs échanges pour soutenir leurs itiniatives inividuelles et élaborer des projets communs. Ils ont pour souhait de partager leurs images avec un public le plus large possible lors d’expositions collectives spontanées ou en partenariat, de projections multimédias et de publications en Belgique et ailleurs. Issus de la presse écrite, des sciences politiques, du marketing, de la comptabilité, du graphisme ou du multimedia, les photographes de CARAVANE mènent et gèrent ces projets dans leur intégralité. “Il y a des temps d’escales au fond du jardin qui nous dépaysent, et des voyages lointains qui nous ramènent à nous. Le tout près et le très loin nous intéressent tout autant pour donner la parole par l’image et rassembler les morceaux d’un puzzle fait de fragments d’humanité.”

Neunplus

Neunplus est un collectif de photographes basé à Berlin, Allemagne, fondé en février 2005. Nous pensons qu’un groupe ou un réseau peut user des forces de chacun de ses membres pour créer quelque chose qui n’aurait pu être fait par un seul photographe. Echanges, discussions et développement de projets à la fois individuels et collectifs, promotion et réseau élargi de contacts sont des aspects importants dont chaque membre peut bénéficier.





Pratique

Atelier Galerie
22 rue Porte de Laure
13200 Arles

Exposition du 1er au 6 juillet
Du lundi au samedi de 11h à 21h
Vernissage le 3 juillet à 18h
Finissage le 6 juillet à 18h