L'édition 2017

© Bernard Minier

Bernard Minier
Bas Z'art chimique

Photographe professionnel, installé dans l’ancien atelier du peintre Fernand Léger, à Gif sur Yvette (91190) Bernard Minier est avant tout un homme engagé. Derrière les photos de l’illustrateur de pub reconnu se cache un homme discret et sensible dont la démarche artistique se déroule loin des sentiers battus. 

Très jeune, il croise le chemin du peintre plasticien Jean Pierre Pincemin qui l’initie à la démarche artistique. C’est à ses côtés qu’il choisit la voie photographique. Son domaine de prédilection est l’approche de l’autre, l’expressivité corporelle et la saisie de la gestuelle.
Il utilise la peau comme un support où les mots s’inscrivent tels des tatouages ou des tags, faisant passer des messages forts. Il montre aussi le corps tourmenté, symbole de la maladie, de l’oppression, de la souffrance.

En tant qu’artiste, il privilégie le noir et blanc, et cherche à se servir de la lumière comme d’un pinceau : Jeu subtil entre l’ombre, le clair et l’obscur.

Cofondateur, en 2001, du festival européen de la photo de nu « regards sur le corps » à Arles et aux Baux de Provence, il en assure la direction artistique jusqu’à 2015. Parallèlement, il anime depuis 25 ans des formations pour les professions utilisatrices de l’image et le plaisir des photographes amateurs. Plus récemment, il a mis en place des interventions artistiques dans plusieurs classes d’écoles primaires, combinant l’initiation à la démarche photographique et les bases techniques de la prise de vue dans une approche ludique. En 2009, il participe à la naissance du collectif de photographes « La Clic » qui organise des stages de découverte de la photographie et propose les « Jeudis de la Clic » qui sont des rendez-vous entre les acteurs de la photographie et un public de connaisseurs.

Il fonde en 2015, avec deux autres artistes, la Galerie ISO, entièrement dédiée à la photographie à Arles (13). Parallèlement à ce travail personnel, il mène un travail de commande dans le domaine du « corporate » pour des clients directs ou par l’intermédiaire d’agences de communication. La galerie Iso présente un panel de son travail lié à la pratique de l’argentique, avec ce côté obscur qui s ‘épanouit au laboratoire. Bas z’art chimique révèle des images noires et blanches, passées à la couleur, le temps et la chimie revisitant son travail de façon aléatoire et accidentelle, ferricyanure et hydroquinone malmenant la matière argentique comme on fouille la chair pour tenter de trouver l’être, d’approcher sa lumière. Comme pour cette recherche de l’autre, souvent la confusion s’invite. la photographie s’ouvrant alors à l’abstraction.

Plus d'infos sur : www.photo-bhlprod.com

 

 

BERNARD MINIER :: BAS Z'ART CHIMIQUE
3 JUILLET > 25 SEPTEMBRE :: tous les jours 10h-13h / 15h à 19h
Galerie Iso, 3 rue du palais, Arles
VERNISSAGE :: 4 JUILLET À 19H