© Georges Pacheco


Voies Off :: Griffeuille
Résidence d'artiste #2 Georges Pacheco

 

Georges Pacheco


L’artiste vit entre Le Mans et Arles. Après un DEA de Psychologie de l’Art et une maîtrise de Psychologie expérimentale de la perception à l’Université de Paris X, il obtient le diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 2012. L’humain et ses problématiques, tant individuelles que sociales, sont au cœur du travail de Georges Pacheco qui examine en profondeur la condition humaine, à travers son approche singulière de la photographie et de « l’autoportrait de l’autre ». Adaptant ses approches et ses dispositifs aux différentes problématiques qu’il traite, il essaye de comprendre comment s’opèrent les processus de représentation dans le portrait photographique.

Ses travaux ont été exposés, entre autres, à la galerie Le Château-d’Eau (Toulouse, 2007), au Centro Português de Fotografia (Porto, 2007), au festival Mai-Photographies de Quimper (2008), au Pôle de Photographies Stimultania (Strasbourg, 2009), à la BNF dans le cadre de la Bourse du talent (Paris, 2013), au Backlight Photo Festival de Tampere (Finlande, 2014), ainsi qu’au festival Head On (Sydney, 2015).

Ses images ont également été exposées à l’IMMIX Galerie (Paris, 2011), à la galerie Voies Off (Arles, 2014), à la National Portrait Gallery (Londres, 2012), au National Museum Taras Shevchenko (Kiev, 2015) et ont été plusieurs fois récompensées en France et à l’international. En 2013, Georges Pacheco a été nommé « Artist of the year » par la London International Creative Compétition.

 

La fabrique des visages
Une expérience du portrait
2 - 9 mai 2015
Espace Ariane, tous les jours de 9h à 17h


A Griffeuille, Georges Pacheco propose un projet photographique dans la continuité de ses recherches et de sa manière singulière d’aborder le portrait. Son implication et la proximité qu’il crée avec les personnes qu’il photographie, ou auxquelles il demande de réaliser un autoportrait, sont autant de nécessités pour lui de questionner l’autre tout autant que l’acte photographique. L’enjeu de son intervention photographique à Griffeuille réside dans la rencontre et l’échange avec les habitants du quartier.

Son projet artistique est prévu en deux temps :

Le premier temps consiste en l’installation d’un studio photo au coeur du quartier, à l’Espace Ariane, de 9h à 17h. Conçu comme lieu de ralliement du quartier, ce studio accueillera les personnes qui souhaitent se faire tirer le portrait par le photographe ou réaliser elles-mêmes le portrait de leurs familles, amis ou voisins. L’objectif est de réaliser des portraits artistiques tout en familiarisant les habitants du quartier à la photographie en studio.

Le deuxième temps du projet de Georges Pacheco est la réalisation d’autoportraits de familles, dans lesquels celles-ci se représentent librement dans leur propre intérieur. Ce projet s’inscrit pleinement dans le travail artistique de Georges Pacheco qui tente de comprendre comment s’opèrent les processus de représentation dans le portrait photographique. Dans un esprit d’échange, Georges Pacheco et Voies Off s’engagent à offrir aux familles qui participeront à ce projet, un tirage photographique de leur autoportrait.