© Ana Galan


Un peu, beaucoup... la vie !

Du 29 janvier au 23 mars 2014 au Château d'eau, pôle photographique de Toulouse, l'exposition 'Un peu, beaucoup... la vie !' donne à voir les travaux de Arno Brignon, Sarah Mei Herman, sélectionnée pour le Prix Voies Off en 2013 et Ana Galan. Les œuvres de la série V i v r ( e ) l a v i e ! d'Ana Galan ont été entièrement produites par le Labo Voies Off.


Sarah Mei Herman
Julien et Jonathan
Sélection Prix Voies Off 2013

Sarah Mei Herman développe un travail de portraitiste. Mais sachant qu’il est vain de croire qu’une seule image serait capable de résumer une personne en figeant sa supposée meilleure expression, elle photographie ses modèles à intervalles sur de longues périodes. Ces corpus montrant les évolutions physiques, les changements de goûts vestimentaires, traduisent peut-être mieux la personnalité des hommes ou des femmes qui se sont confiées à elle. Ainsi, depuis 2005, photographiant son père et son jeune frère, séparément ou ensemble, elle nous parle de l’amour entre ces deux êtres. Mais son corpus révèle aussi les attentes de l’un et les moments d’interrogations de l’autre, les gestes d’attachement profond comme les instants flottants.


Ana Galan
V i v r ( e ) l a v i e !
Exposition produite avec le soutien de l'Atelier Voies Off, labo pro
Tirages d'exposition contre-collés sur Dibond et montés en caisses américaines

Ces couples d’un certain âge sont des gens peu visibles, qui n’ont pas renoncé pour autant à vivre pleinement. Ils ont été photographiés dans des thés dansants organisés dans leur ville ou leur village. L’ambition d’Ana Galán est de redonner de la visibilité à ces personnes, dans un même temps ses images documentent la diversité culturelle entre différentes villes et différents pays. Mais surtout, en saisissant l’intensité des regards échangés, elle témoigne de l’affection qui s’ancre au cours du temps qui passe.

 

Arno Brignon
Joséphine

« Menteuse par omission la photo de famille n’est conviée que pour ces bons moments qu’elle transforme en bons souvenirs » écrivait le regretté Pierre Bourdieu à propos de cette pratique photographique ô combien formatée consistant à tenir le journal, l’album de l’enfant dès son irruption de « l’origine du monde ». Dans cet univers là, fait d’évidences, tranquille comme un long fleuve, pas d’autre mise en pages possibles que celle de ces émouvants clichés sur lesquels père et mère regardent avec tendresse leur progéniture qui gazouille et sourit à l’objectif. Et c’est tout l’intérêt, du travail d’Arno Brignon , ce nouveau père mais déjà photographe affirmé que de s’interroger sur la possibilité de faire œuvre avec ce moment , si fort, mais si banal au fond, de son existence de papa, de photographe, de papa-photographe..



Infos pratiques

Exposition du 29 janvier au 23 mars 2014
Le Château d'Eau
Pôle Photographique
1 place Laganne
31300 Toulouse

Vernissage le 29 janvier 2014, à 18h30.
www.galeriechateaudeau.org