L'Oiseau Indigo

L'Oiseau Indigo, partenaire du Festival Voies Off, présente une projection de photographies issues d'ouvrages publiés au Liban par les éditions Engram, Tamyras et Al Ayn.

Logo Oiseau Indigo

Pour qu'une autre façon de dire le monde puisse être entendue EN DIRECT, L’Oiseau Indigo Diffusion, développe une initiative au service des éditeurs du monde arabe et africain dans l’univers de la diffusion en France.

Ce projet, lancé depuis quatre ans par des professionnels de l’édition s’appuie sur un constat partagé par tous : les éditeurs du Liban, du Maghreb ou d’Afrique de l’Ouest, ont rarement accès à un système de diffusion et de distribution en Europe.

L’Oiseau Indigo Diffusion – association culturelle loi 1901 – se donne donc pour mission d’assurer la visibilité des ouvrages publiés par ces éditeurs auprès des libraires et bibliothécaires français, suisses et belges et leur présence sur les salons et festivals.

Trente éditeurs sont actuellement diffusés par l'Oiseau Indigo en provenance du Liban , de Tunisie, du Maroc, du Sénégal, du Mali, de la Cote d’Ivoire et de France.
 


Mardi 2 juillet, l'Oiseau Indigo sera présent dans la Cour de l'Archevêché de 15h à 19h et présentera quelques ouvrages de photographie libanais en projection à partir 22h30 :
 

Logo Engram

Joanna Andraos et Caroline Tabet, 290 rue du Liban
Engram, Liban, 2010

Engram est un duo de photographes plasticiennes créé au Liban en 2003 par Joanna Andraos et Caroline Tabet. Cette plate-forme de travail a la vocation de réaliser aussi bien des séries photographiques que des installations réunissant les supports photo et vidéo. Le travail autour du processus de la mémoire et de la disparition est rémanent dans leurs projets qui se construisent à partir de faits réels ou fictionnels et retranscrivent en image un concept ou une narration. Secondée par « The Altered Ear », cette approche est parfois complétée par une composante sonore. Le livre “290 rue du Liban” est leur première publication.
Engram: du grec en (dans) et gramma (écriture).
Un engramme est le nom donné à la trace mnésique (relative à la mémoire) laissée dans les circuits nerveux du cerveau.
www.engrambeirut.com



Logo Al Ayn

Houda Kassatly & Michel Cassir, Beyrouth, clair de ruines
éditions Al Ayn, Liban, 2012

Houda Kassatly, Beyrouth : l'iconographie d'une absence
éditions Al Ayn, Liban, 2010

Al-Ayn est une maison d’édition fondée en 1993 à Beyrouth et mise en veilleuse de longues années. En 2010 elle a été réactualisée avec la publication de deux ouvrages. Elle a pour mission de publier des livres sur l’architecture, les traditions et les multiples savoir-faire du Moyen-Orient et de transmettre la parole des artisans, des maitres-maçons, des ouvriers, des cheminots, des Bédouins, des gitans, des paysans… afin de sauver de l’oubli des pans inestimables de la culture régionale. Une large place est réservée dans ses publications à la photographie considérée comme essentielle pour préserver une mémoire mise en péril par la destruction massive des particularités locales. Sa préoccupation étant le développement durable, ses publications s’accompagnent de projets de sensibilisation à ses différents sujets de publications.
Le mot « Al-Ayn » désigne en arabe en même temps l’œil et la source.
www.al-ayn.com


Logo Tamyras

Mazen Jannoun & Maureen Ali, Watercolor : la côte libanaise
éditions Tamyras, Liban, 2011

Depuis sa création en 2003, la maison d’édition libanaise Tamyras a tout misé sur l’énergie créatrice et les véritables opportunités qu’elle provoque. Refusant de suivre des chemins tout tracés, son objectif est de provoquer de belles rencontres, toujours à la recherche de coups de cœur, d’alchimie créatrice. Et toujours en explorant les milliards de possibilités du Livre à travers des idées, concepts et supports avant-gardistes. Tamyras s’est imposée au Liban comme une maison d’édition de référence en langue française qui a toujours supporté la diversité de la culture libanaise. La mission de Tamyras est simple : croire au talent et être là pour lui donner la dimension qu’il mérite. Comme un véritable catalyseur d’innovation et d’expérimentation.
www.tamyras.com