Archive
2015


© Saro

 

       logo AL AYN

Saro
Une proposition de l'Oiseau Indigo et les Editions Al-Ayn

Projection

mercreid 8 juillet :: 22h30
Place Gustave Ferrié. Quartier de Griffeuille. Arles.
Entrée libre 


L’Oiseau Indigo Diffusion, une initiative au service des éditeurs des mondes arabe et africain dans l’univers de la diffusion en France. Pour rendre ces ouvrages plus facilement accessibles, L’Oiseau Indigo Diffusion, association loi 1901, organise la diffusion et la promotion auprès des libraires et bibliothécaires français, suisses et belges. 32 maisons d’édition libanaises, tunisiennes, marocaines, ivoiriennes, sénégalaises, maliennes, guinéennes, camerounaises et françaises (éditions bilingues) sont diffusées à ce jour.

L'Oiseau Indigo est également organisateur du festival Paroles Indigo qui permet d'inviter à Arles de nombreux auteurs et éditeurs et de partager ces rencontres avec un large public. Pour sa troisième édition en 2015, le festival Paroles Indigo aura lieu du 31 octobre au 2 novembre.

Plus d'informations : www.loiseauindigo.fr

 

Al-Ayn est une maison d’édition fondée en 1993 à Beyrouth et mise en veilleuse de longues années. En 2010 elle a été réactualisée avec la publication de deux ouvrages.

Elle a pour mission de publier des livres sur l’architecture, les traditions et les multiples savoir-faire du Moyen-Orient et de transmettre la parole des artisans, des maitres-maçons, des ouvriers, des cheminots, des Bédouins, des gitans, des paysans… afin de sauver de l’oubli des pans inestimables de la culture régionale. Une large place est réservée dans ses publications à la photographie considérée comme essentielle pour préserver une mémoire mise en péril par la destruction massive des particularités locales. Sa préoccupation étant le développement durable, ses publications s’accompagnent de projets de sensibilisation à ses différents sujets de publications.

Le mot « Al-Ayn » désigne en arabe en même temps l’oeil et la source.

Plus d'informations : www.al-ayn.com

 

A travers le livre intitulé "Saro", Houda Kassatly présente de nombreux portraits de l’artiste Hovsep Madénian, dit Saro, photographe arménien ayant passé sa vie dans les studios de Beyrouth, immortalisant la beauté des différentes populations de la ville. Publié aux éditions Al Ayn, dans la nouvelle série de la collection Traces, Photographes du Moyen-Orient, cet ouvrage nous fait découvrir un des artistes les plus influents de la photographie en Orient.

Hovsep Madénian, dit Saro, naît en 1915 à Hadjine en Turquie. Sa famille, fuyant les massacres perpétrés en Arménie, part s’installer au Liban en 1922. D’abord étudiant en théologie, puis instituteur, Saro ne pratique la photographie qu’en amateur, avant de se professionnaliser en fondant son propre studio en 1947 à Beyrouth. Profitant d’une renommée dans tout le pays, le studio de Saro devient également un lieu de rencontre pour les grands artistes arméniens de l’époque (Paul Guiragossion, Assadour, Elie Kenaan,…). Le 29 Janvier 2012, à 97 ans, Saro décède d’une crise cardiaque.