Archive 2010


Michel Stefanini :: Paysages ordinaires

Les "Paysages Ordinaires" du Plasticien Michel Stefanini sont un travail d’écriture photographique, poétique  et plastique, pivot d’une réflexion traitant des lieux, gens, croisés, recroisés et, à force d’habitude, oubliés…

© Michel Stefanini

De ses installations monumentales dans l'espace public, à ses compositions sonores ou virtuelles, les œuvres de Michel Stefanini investissent de multiples domaines.

Son œuvre est complexe, bien qu’essentiellement monumentale, elle réserve, à qui veut bien se questionner et s’en approcher, une lecture multiple et intime. En effet, si elle emprunte fondamentalement à la sculpture, elle est aussi intimement liée à la peinture, au vitrail, mais aussi, à l’informatique, aux nouvelles technologies et aux matériaux les plus contemporains. De ce fait, elle devient paradoxale. Inscrit "dans et hors son temps", il joue de la confrontation de matériaux originels ou futuristes, de langages connus ou à venir, il fond dans le creuset de son imaginaire des matières essentielles au rêve.

Métamorphosant les espaces, capturant la lumière, il rend plausible la juxtaposition de mondes réels et virtuels.  Antinomiques à l'évidence, ses réalisations troublent les certitudes. Le temps en devient l'outil majeur, il en est la toile, le pinceau, la palette. Ses installations n'occupent pas l'espace, elles s'y intègrent comme un élément naturel et définissent une réciprocité… réciprocité contradictoire… le doute subsiste..Empilements, réfractions, effets de miroir, son travail se détermine dans le tutoiement des éléments et des êtres, dans leur oscillation commune.

"Paysages Ordinaires"

Il s’agit  d’un nouveau travail liant l'écriture, la photographie et la calligraphie. 
On y retrouve cependant la démarche essentielle de Michel Stefanini : la lumière, la transparence, la poésie…
Transposées sur des paysages réels photographiés par l’artiste, on approche ici une réalité hypothétique. Où se trouve la frontière ? 

Travail de paysagiste, travail de "graveur virtuel", peut-être… mais, de nouveau, un travail sur le temps…

Paysages Ordinaires est un regard à la fois plastique, poétique et social qui englobe, se promène, s'arrête, se détache et traverse un territoire et les gens qui l'habitent. Mais, au-delà, et c'est peut-être là l'essentiel, il touche avant tout à cette portion si personnelle de nous-mêmes, notre propre intimité. C'est pour cette raison, que chacun, dans un voyage aléatoire entre texte et image, peut s'y retrouver.

Ce travail fait l'objet de l'édition d'un ouvrage d'art, parution prévue le 15 avril 2010, édité par Critères Éditions et soutenu par le SAN Ouest Provence et l'association Interlude.

Pratique
Médiathèque Intercommunale du SAN Ouest Provence, Miramas
23 au 31 juillet
vernissage le 24 juin.

Contact
www.michelstefanini.com