L'édition 2017

© Sara Boyer

Les Workshops

Confrontez votre travail à celui d'autres photographes dans le cadre de lectures de portfolio collectivees et sous le regard bienveillant d'un expert de l'image.

Inscriptions par mail à festival@voies-off.com

10 personnes par workshop maximum. Premier arrivé, premier servi !

 

Mardi 4 juillet, 11h30

Marion Hislen, directrice du Festival Circulation(s)

Le festival Circulation(s) est le projet le plus original et le plus ambitieux de la photographie contemporaine. Il est dédié à la diversité photographique européenne et a pour vocation de faire émerger les talents. Depuis sa création en 2011, il a exposé plus de 225 artistes et reçus près de 175 000 visiteurs. Tremplin pour les jeunes photographes, laboratoire prospectif et innovant de la créativité contemporaine, le festival occupe une place particulière dans le paysage photographique français et européen et mobilise un public toujours plus nombreux.

Samedi 8 juillet, 11h30

Klavdij Sluban, photographe

Gagnant du Prix Niépce (2000) et du Prix Leica (2004), Klavdij Sluban est un photographe français d'origine slovène basé à Paris. Aujourd'hui âgé de 42 ans, il poursuit le développement de son travail rigoureux et cohérent. Sluban a appris les subtilités du tirage en noir et blanc sous la direction de Georges Fèvre. Bien que diplômé d'une maîtrise en littérature anglo-américaine, il a peu à peu abandonné l'enseignement pour s'engager entièrement à la photographie. Jamais inspiré par les actualités immédiates et sensationnelles, les nombreux voyages photographiques de Sluban sont imprégnés de références littéraires, par exemple Beckett, Milton. La mer Noire, les Caraïbes, les Balkans et la Russie peuvent se lire autant d'étapes successives d'une étude approfondie d'une proximité patiente avec le réel rencontré. Ses noirs profonds et ses silhouettes rétro-éclairées transmettent à son style photographique la droiture et la précision sans didactisme ni exotisme. En 1997, son travail Balkans Transits, qu'il a publié avec François Maspero, a reçu le prix RFI (International French Radio). Depuis 1995, à l'étranger, Sluban a organisé des ateliers de photographie avec de jeunes délinquants en prison. D'abord originaire de France, dans la prison de Fleury-Mérogis avec le soutien d'Henri Cartier Bresson, Marc Riboud et William Klein, cet engagement a été poursuivi dans les camps disciplinaires et les prisons d'Europe de l'Est - Ukraine, Géorgie, Moldavie et Lettonie et dans le Centres disciplinaires de Moscou et de Saint-Pétersbourg. En nous proposant des images de ces lieux dont il est familier et de leurs habitants dont il est un véritable partenaire, Sluban dévoile les problèmes des espaces fermés et des horizons contraints. Et ce faisant, il apporte à la fois à notre conscience et nos sens les fractures d'un confinement renforcé par l'internalisation des perceptions.

 

Samedi 8 juillet, 10h30 (Attention, changement d'horaire)

Jacob Aue Sobol, photographe membre de Magnum Photos

(English speaking)

 

Jacob Aue Sobol est né à Copenhague, au Danemark, en 1976. Il a vécu au Canada de 1994 à 1995 et au Groenland de 2000 à 2002. Au printemps 2006, il s'installe à Tokyo, y habite 18 mois avant de retourner au Danemark en août 2008. Après avoir étudié au European Film College, Jacob a été admis à Fatamorgana, l'École danoise de photographie documentaire et d'art en 1998. Il a développé un style unique, expressif de photographies en noir et blanc, qu'il a depuis raffiné et développé. À l'automne 1999, il est allé vivre dans la colonie Tiniteqilaaq sur la côte est du Groenland. Au cours des trois années suivantes, il a vécu principalement dans ce canton avec sa petite amie groenlandaise Sabine et sa famille, vivant la vie d'un pêcheur et d'un chasseur, mais aussi de la photographie. Le livre résultant, Sabine, a été publié en 2004, et le travail a été nommé pour le prix de la Deutsche Börse en 2005. Au cours de l'été 2005, Jacob a voyagé avec un équipe de cinéma au Guatemala pour faire un documentaire sur le premier voyage d'une jeune Mayan à l'océan. L'année suivante, il est retourné seul dans les montagnes du Guatemala où il rencontra la famille indigène Gomez-Brito. Il resta avec eux pendant un mois pour raconter l'histoire de leur vie quotidienne. La série a remporté le prix First Prize, Daily Life Stories, World Press Photo 2006. En 2006, il déménage à Tokyo et, au cours des deux prochaines années, il a créé les images de son récent livre I, Tokyo. Le livre a reçu le Prix Leica European Publishers 2008 et publié par Actes Sud (France), Apeiron (Grèce), Dewi Lewis Publishing (Grande-Bretagne), Edition Braus (Allemagne), Lunwerg Editores (Espagne) et Peliti Associati (Italie).

En 2008, Jacob a commencé à travailler à Bangkok et Copenhague