Galerie Annie Gabrielli à l'Atelier Méli Labo :: Chorus

La Galerie Annie Gabrielli présente Chorus, exposition de cinq artistes: Shannon Guerrico, Corinne MariaudArthur Babel,Vladimir Markovic et Yvon Bobinet, réunis en macrocosme harmonieux.


Visuel galerie

La Galerie Annie Gabrielli est une jeune galerie située à Montpellier.

Son ambition est de promouvoir l'art photographique contemporain avec des artistes sans frontière. Elle revendique un choix artistique très large, éclectique, et refuse les cloisonnements entre image documentaire, arts appliqués, mode, publicité, démarches conceptuelles ou poétiques…


Sa programmation, orientée et engagée, favorise les points de vue singuliers   sur notre humanité.

 

 



Shannon Guerrico

Le travail de Shannon Guerrico sera plus largement représenté, l'artiste ayant exposé à la galerie deux années consécutives.

La première série, Whispers, est un ensemble de petits formats qui reflète une atmosphère nostalgique où est suggérée l’idée de souvenir, de disparition… Son travail oscille entre documentaire et fiction, elle nous fait entrer dans son univers avec beaucoup de sensibilité, par petites touches successives, maîtrisant le langage photographique (lumière, cadre, profondeur de champ… ), elle appréhende avec efficacité ce domaine en créant des images d’une grande pudeur.

La deuxième série, Libre et Sauvage, s'est construite au fil du temps, d'images mentales fantasmatiques, nourries, au cours du processus, de références tels les écrits d'Emily Brontë, les peintures de Sir Joshua Reynolds ou encore Gustave Courbet.

Mélange de prises de vue en studio, d'interventions et d'images documentaires, l'ensemble revisite la fascination romantique d'une nature toute puissante.

Visuel Shannon Guerrico
© Shannon Guerrico /Galerie Annie Gabrielli


Corinne Mariaud

Pour Corinne Mariaud, la galerie a sélectionné une partie des deux dernières séries de l'artiste : Je ne suis pas un homme et Trophées.

L'artiste s'est engagée dans un travail qui détourne le stéréotype de l'image idéale de la femme pour questionner le corps et les représentations féminines de façon inattendue, provocante, parfois humoristique. Elle s'implique dans ses modèles pour interroger sa propre féminité et son identité de femme dans la société. Dans ses Trophées, au-delà de la fascination pour la beauté que l'on capture et rend inoffensive, l'artiste met en évidence, de façon contenue, la fascination pour la mort, le trophée évoquant violence et mort.

Plus qu'une réflexion critique ou une dénonciation féministe, le travail de Corinne Mariaud est une quête absolue d'identité.

Visuel Corinne Mariaud
© Corinne Mariaud /Galerie Annie Gabrielli


Vladimir Markovic

Vladimir Markovic, d'origine Serbe, photographie ce qui va devenir le cycle des Poupées, intitulé Survivantes. Il utilise pour son premier travail des poupées trouvées, « blessées » par le temps, qui évoquent la mémoire des souffrances de l’ex-Yougoslavie.

Sa propre souffrance suscite une commande du Musée des Arts décoratifs de Paris. C'est le deuxième travail qui est présenté, où Vladimir Markovic met en scène les poupées anciennes de la collection du Musée, transférées dans différents décors dont ceux de son pays bombardé. Il compose un univers étrange, quelquefois inquiétant, où circulent nos souvenirs d'enfance, notre propre histoire à travers la sienne et ses propres souvenirs…

Visuel Vladimir Markovic
© Vladimir Markovic /Galerie Annie Gabrielli



Arthur Babel

Avec Poursuite, Arthur Babel nous fait partager un univers particulier, des instants d'une réalité éphémère, presque sous forme narrative. Il nous guide de façon ambivalente dans un jeu d'équilibre tout en gardant une certaine distance. Ces personnages s'entourent d'un voile flou. Babel exprime son rapport au monde par de grands flous, des traces de moments précis, liés à l'obscurité ou plutôt aux faisceaux de lumières urbaines, troublantes. Le titre est bien marqué mais le point de vue peut-il être interchangeable ? La défaillance du visible est-elle l'expression d'un état de tension ou d'un état libératoire ? La réponse est liée à notre état réceptif !

Visuel Arthur Babel
© Arthur Babel /Galerie Annie Gabrielli




Yvon Bobinet

La galerie ne présente qu'une seule image d'Yvon Bobinet, extraite d'une série intitulée Sur le devant de la scène, exposée à Montpellier pendant le festival « Montpellier Danse », jusqu'au 3 août. Il s'agit d'une œuvre anaglyphe, ayant pour thème la danse, pour laquelle le port de lunettes spécifiques, « 3D », est nécessaire même si, sans ces dernières, l'esthétique est tout aussi surprenante. Au-delà de l'illustration d'un thème, Yvon Bobinet reconstitue une ambiance de lieux urbains où il révèle son attachement à l'environnement.

Visuel d'Yvon Bobinet
© Yvon Bobinet /Galerie Annie Gabrielli



Pratique

Atelier Méli Labo
16 rue Jouvène
13200 Arles

Exposition du 1er au 7 juillet 2013
Tous les jours de 10h à 19h
Vernissage le 2 juillet à 19h
www.galerieanniegabrielli.com