Conservatoire du littoral :: Ile, petites îles en Méditerranée

Le photographe Adrien Perrin nous propose une rencontre intime et poétique avec l'île. Il se penche sur les liens qui unissent les hommes à ces petits territoires et leur rôle dans la construction identitaire des cultures alentours.


Adrien Perrin
© Adrien Perrin


Soutenue par la ville de Marseille, cette manifestation est organisée par le Conservatoire du littoral qui pilote depuis 2005 l'Initiative PIM pour la préservation des petites îles de Méditerranée.


“J’ai tenté de percevoir au travers des lumières crues et ultra réelles de la Méditerranée, un idéal sensible et poétique. Souvent, je comparais la surface sensible de mon film argentique avec les dos émergés et malmenés des îles que j’arpentais. (...) J’ai cherché à construire des images dans lesquelles il soit possible de trouver sa place, des images qui puissent accueillir le spectateur en lui offrant la possibilité de projeter ces propres fantasmes. Les photographies prennent naissance dans un réel mais sont libres de toute contrainte d’objectivité. Sur les îles beaucoup de mes références ont été mis à mal, particulièrement mes rapports au temps et au paysage. Ces images, racontent une recherche sur la possibilité d’une traduction du paysage comme expérience pure, et sont les fruits d’une partielle déconstruction de mon écriture photographique.”
Adrien Perrin

Il existe plus de 10 000 îles et îlots en Méditerranée dont environ 1100 dans le bassin occidental. Refuges pour de nombreuses espèces menacées, elles abritent un patrimoine naturel et culturel exceptionnel.

Depuis 2005, en coordonnant l’Initiative PIM pour les Petites Iles de Méditerranée, le Conservatoire du littoral s’attache à les protéger grâce à la mise en place d’actions de coopération entre les différents pays du bassin méditerranéen en favorisant les échanges d’expériences et de connaissances entre gestionnaires d’espaces naturels insulaires, scientifiques, institutions et grand public afin d’améliorer leur préservation sur le terrain.

Adrien Perrin
© Adrien Perrin


Les petites îles abritent des espèces animales et végétales uniques au monde et la beauté de leurs paysages attirent des millions de touristes chaque année. Mais au-delà de leur rôle de conservatoire pour la biodiversité méditerranéenne, ces espaces renferment un patrimoine immatériel rare. Depuis les mythes et légendes de l’Antiquité, elles ont une place à part dans notre imaginaire. La rencontre avec une île est une émotion particulière, qui marque à jamais le visiteur.

Si le rôle du Conservatoire du littoral est de préserver la biodiversité et les paysages de ces espaces, nous avons voulu ici nous intéresser à ce patrimoine invisible, à l’impalpable que ces territoires évoquent en chacun de nous. Nous avons donc demandé à Adrien Perrin, artiste photographe, de se rendre sur ces petits bouts de terre pour nous donner son ressenti et sa propre lecture, à contre-champ. Des îles de Marseille à l’archipel de la Galite en Tunisie, en passant par Port Cros et l’île du Grand Rouveau, Adrien Perrin est donc parti à la recherche de cet esprit des lieux. Il nous propose une rencontre intime avec l’île. Une rencontre qui, cassant parfois les codes de notre représentation habituelle, nous offre un autre regard, tout en poésie et en sensualité. En résultent des émotions brutes, des pensées, imprimées sur une pellicule qui s’attache à capter l’invisible, le subjectif. Entre intimité et mystère, l’île se découvre et nous laisse entrevoir une autre facette de sa personnalité. Car sur ces espaces confinés, presque emprisonné, notre esprit s’évade et se laisse aller à la magie des lieux.


Cette exposition et le livre "Ile" édité chez "Images en Manoeuvres" ont été réalisés grâce au soutien de la Ville de Marseille, l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée et Corse et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial.



Pratique

Galerie du 4 septembre
47/51 rue du Quatre Septembre
Angle rue Perriat / rue du Quatre Septembre
13200 Arles

Exposition du 1er au 7 juillet
Tous les jours de 10h à 19h
Vernissage le 3 juillet à 19h