Désordres

« Face à l’oppression qui génère l’abondance d’images stéréotypées, et leur démultiplication par les industries culturelles, face à cette pornographie généralisée, vivre devient le seul enjeu ; et la seule œuvre possible dont il peut être question est la perpétration d’actes insensés » Antoine d’Agata

Au fil de ses voyages, Antoine d'Agata a inlassablement rendu compte de situations d'urgences. Ce travail documentaire, qui constitue la pierre angulaire de son œuvre, est d'une réelle ampleur, mais n'a jamais été montré dans sa globalité, rassemblé dans un livre manifeste, qui permettrait d'appréhender le sens de cet engagement. La forme de l'ouvrage, son caractère dense et monolithique répondent à l'urgence de prendre partie, et de participer à l'histoire du monde.

En décalage avec la notion de témoignage, le travail d'Antoine d'Agata développe une posture exigeante et subversive, dont le rapport au sexe et à différentes drogues ont pu déranger certains. Mais ces plongées dans la nuit humaine ne doivent pas nous tromper, et masquer son incroyable attention aux événements de l'histoire, ainsi que sa très grande humanité.

La véritable nouveauté de ce livre réside dans l'approche globale de la pratique documentaire de l'auteur, dans la présence d'une cinquantaine de textes, écrits entre 1995 en 2015, constituant un reflet de la pratique photographique, et la confronte à une constante réflexion.