© Tito Mouraz, courtesy galerie Voies Off

Tito Mouraz :: Casa das Sete Senhoras

Le travail photographique de Tito Mouraz est représenté par la galerie Voies Off depuis 2014. La série 'Casa das Sete Senhoras' est une sorte de biographie du territoire dans lequel il a grandit.

 

Casa das Sete Senhoras

Dans la région de Beira-Alta, au Portugal, se trouve une maison dite hantée par les fantômes de sept demoiselles. Profondément influencé par l’endroit où il a grandit, Tito Mouraz a créé une série photographique portant sur la légende de ce lieu rural qui a bercé son enfance comme pour nous présenter les changements et le vieillisement du territoire.

Aujourd’hui encore, les alentours de la maison sont dit hantés. Dans cette maison, vivaient sept jeunes filles, des soeurs célibataires. Une d’elle était une sorcière. Les nuits de pleine lune, vêtues de leurs robes blanches, les sept jeunes filles s’envolaient du balcon de leur maison jusqu’aux branches feuillus du chataignier, de l’autre côté de la rue. De cet endroit précis, elles séduisaient les hommes qui passaient par là.

Discutant, essayant de savoir ce qu’il s’y passait avant moi, écoutant et imaginant la légende entourant la maison des sept jeunes filles... Tout était aussi important pour moi que l’acte même de photographier. J’ai commencé à réaliser quelques portraits d’habitants, qui ont toujours vécu ici et qui étaient attachés à leurs terres, tout comme le sont les arbres. Ils ont parlé du temps, de leurs souvenirs, de leurs pertes... nombres d’entre eux sont déjà vêtus de noir.

Cette série fait toujours référence au même endroit, une manière de témoigner des changements liés au temps (la lente désactivation des pratiques agricoles, la transformation progressive du territoire, le vieillissement,...) en dépit de l’écoute du même hibou, du même renard, des mêmes histoires. Telle une légende, à la fois magique et effrayante, cette expérience cyclique a été ma plus grande blessure : la nuit, les fumées, les corps, la lune, les ruines, les bruits. Un lieu d’affection, mais après tout, je suis aussi né ici.

Tito Mouraz

 

Tito Mouraz

Tito Mouraz est né en 1977 au Portugal. Diplômé de la section ‘Arts Visuels et Photographie’ de l’Ecole Supérieure d’Art de Porto en 2010, il s’est installé depuis dans cette ville où il vit et travaille encore aujourd’hui. Depuis 2009, il expose régulièrement au Portugal et alentours, et notamment au Festival Encontros da Imagem de Braga (2010, 2013 et 2014), à Módulo – Centre d’Art de Lisbonne (2011 et 2013) et au Museu da Imagem à Braga (2013). En 2013, il reçoit le Prix International de Photographie Emergentes DST ainsi que le Prix des Lectures de Portfolio de Carpe Diem Arte e Pesquisa. Son travail est représenté par Módulo - Centre d’Art de Lisbonne au Portugal et par la Galerie Voies Off d’Arles en France. Certaines de ses œuvres font partie de la collection BES Art public et de certaines collections privées.

(...) Pour ce photographe, le paysage n’est pas quelque chose que l’on pourrait décrire, représenter ou connaître, mais un endroit habité par une tension, et où les éléments semblent invoquer non seulement la présence matérielle, mais également l’absence, les esprits et la magie.

Nuno Crespo

Plus de détails sur :: titomouraz.com
Pour lire le texte complet de Nuno Crespo :: cliquez ici (version anglaise uniquement)