Archive 2011

 

Association Thalassinos :: Haris Diamantidis, Errance

L'association Thalassinos a le plaisir de présenter sous forme de projection, les travaux photographiques d'Haris Diamantidis, Premier prix de la photographie de voyage des Rencontres Internationales de la Photographie en 1981.

Haris Diamantidis
© Haris Diamantidis


Haris Diamantidis


Haris Diamantidis est né au milieu du siècle dernier à Nikaia dans la région du Pirée en Grèce.

Après avoir été diplômé par l’université de Genève en chimie et bio chimie, il travaille sept ans comme chercheur dans le domaine de l’écologie ; Puis durant seize ans, il exerce divers postes dans le secteur de contrôle de qualité de l’industrie pharmaceutique. Depuis 1996, Haris Diamantidis est photographe indépendant.

Haris Diamantidis a toujours été attiré par la photo. Dès la fin de ses études, en 1973, il a commencé à exposer en Grèce, en Suisse, en France, et en Italie. Dès 1977, le jeune Haris a effectué des stages aux R.I.P. en ARLES avec Eliot Erwitt, Guy Le Querec, Ralph Gibson,etc.

En 1981, les Rencontres Internationales de la Photographie d’ARLES lui décerne le 1er prix de la photographie de voyage.

Depuis 1978, Haris Diamantidis publie des photographies isolées ou des séries thématiques en Grèce, en Suisse et en France. Nous signalerons : «Les Enfants du pas de porte» (Le Réverbère Lyon 1982), «La photographie grecque contemporaine »( Centre de la Photographie d’Athènes en collaboration avec le Ministère hellénique de la culture. 1997),« Athènes, Mois de la Photographie » (Catalogue des expositions 1999), «  Photosynkyria  2000 » (Thessaloniki Catalogue des expositions),  « Entre le sacré et le païen : Semana Santa (Camera Obscura 2000), «  Photosynkyria  2002 » (Thessaloniki Catalogue des expositions), Dimitria 2003 (Thessaloniki Catalogue des expositions)…

Plusieurs de ses photos ont été acquises par le musée Nicéphore Niepce de Chalon sur Saône et le château d’eau de Toulouse, par le musée Benakis et E.L.I.A. (Archives littéraires et historiques grecques) d’Athènes.

 

 

Errance

Comme tout scientifique, Haris Diamantidis est curieux, et animé par le désir de découvrir. Il nous fait partager la « lueur d’ailleurs ». Comme un nomade, il erre de contrée en contrée…

Comme tout visiteur, nous vous invitons à errer de magasin en magasin afin de découvrir un peu d’ Haris Diamantidis.

Ainsi, l’Association Thalassinos vous présente « Errance » avec six thèmes d’Haris Diamantidis :

Traces : où poésie, et magie des couleurs dominent. Ces imprégnations hors du temps nous conduisent au pays des songes.

In habitations : « La deuxième guerre mondiale, suivie d’une fratricide et douloureuse guerre civile, a laissé la Grèce dans un état économique désastreux. Ceci a provoqué un très important mouvement migratoire vers les pays qui pouvaient encore offrir, à ce moment, des possibilités de travail, comme les Etats Unis d’Amérique et l’Australie. »… « Des familles et parfois des villages entiers sont partis pour aller s’installer à des dizaines de milliers de kilomètres de leur lieu d’origine, en emportant avec eux que le strict minimum nécessaire pour effectuer le voyage. L’éloignement de ces pays d’accueil a eu comme corollaire, pour une grande partie de ces familles, l’abandon définitif de leurs maisons avec tout ce qu’elles contenaient. Ces maisons inhabitées, à moitié ou parfois complètement effondrées, hantent encore aujourd’hui les villages des campagnes et des îles grecques. »… « Je tente ainsi de faire un travail sur l’usure, la mémoire, l’usure de la mémoire, l’abandon, les traces de vie et la mort. » Haris Diamantidis.

Méditerranéenne : ou la synthèse d’un parcours des pays du sud de l’Europe et du Maghreb qui partagent la même mer, la même lumière, les mêmes souffrances et désirs, les mêmes espérances et le même art de vivre. Les différences sont volontairement occultées pour mettre l'accent sur leur mémoire millénaire commune afin de nous interroger sur leur devenir.

Gitans de Grèce : « Un jour, Haris Diamantidis, décide de s’arrêter et de pousser la porte qui ouvre sur les campements des gitans des environs de Lamia, de Volos, de Komotini ou de Kalamata, attiré par le parfum intérieur de ces lieux.

Sur la pointe des pieds, en faisant si peu de bruit, il entre discrètement, le regard pétillant car il sait la force de cet instant. L’objectif à la main, prêt à cueillir ce mouvement synchronique si particulier, la conscience l’amène à saisir que la seule permanence dans la vie est le mouvement. » Marco Solari..

Dialogues : « Les images parlent d’elles-mêmes. Elles s’entretiennent. L’une se présente et interroge. L’autre lui répond, et sa réponse est toujours surprenante, comme si la vie, jamais, ne ménageait ses sujets. Le décor peut changer. Le pays aussi. L’habillement, les coutumes, les religions, les langues, la lumière, tout se modifie. Mais il y a une constante : l’homme. »… « Solennel ou décontracté, élégant ou négligé, immobile ou en mouvement, l’homme demeure au cœur de l’intérêt du photographe. Un homme qui dialogue avec lui-même ou qui dialogue avec le monde qui l’entoure. À son tour, le spectateur est interpellé. Saura-t-il répondre ? » Gilles Decorvet.

ASIE ASIES : « La photographie est un moyen pour aller à la rencontre des autres. Quelques instants pour dire tant de choses, ce qui nous unit ou ce qui nous sépare. Une fraction de seconde pour essayer de sauver quelque chose de la fragilité d'une rencontre qui cependant, peut contenir en elle toute la richesse des relations de longue date. Dans les pays du Sud-est Asiatique, le pouvoir de la communication avec les yeux remplace le manque d'un langage commun. Ainsi, le voyage devient un moyen d'apprendre, une autre façon d'entrer en contact avec l'autre, avec sa richesse et ses limites. » Haris Diamantidis.


L'Association Thalassinos remercie tous les magasins pour leur hospitalité et SUDELEC pour le prêt de matériel.



Pratique
Elle & Lui - 20, rue de l'Hôtel de Ville
du 1er au 31 juillet 2011

Marinette, art floral - 34, rue de la République
du 4 au 31 juillet 2011

Sudelec : image son climatisation - 2, rue de la République
du 1er au 31 juillet 2011

Contact

Elèny Mourisard - 04 90 96 57 84 - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
www.harisdiamantidis.com