Archive 2010


 

Lisa Wiltse

Lauréate du Prix Voies Off 2010

lisa_wiltse_00 lisa_wiltse_01 lisa_wiltse_02 lisa_wiltse_03 lisa_wiltse_04 lisa_wiltse_05 lisa_wiltse_06 lisa_wiltse_07 lisa_wiltse_08 lisa_wiltse_09 lisa_wiltse_10 lisa_wiltse_11 lisa_wiltse_12 lisa_wiltse_13 lisa_wiltse_14 lisa_wiltse_15 lisa_wiltse_16 lisa_wiltse_17 lisa_wiltse_18 lisa_wiltse_19 lisa_wiltse_20 lisa_wiltse_21 lisa_wiltse_22 lisa_wiltse_23 lisa_wiltse_24 lisa_wiltse_25 lisa_wiltse_26 lisa_wiltse_27 lisa_wiltse_28 lisa_wiltse_29 lisa_wiltse_30 lisa_wiltse_31 lisa_wiltse_32 lisa_wiltse_33 lisa_wiltse_34 lisa_wiltse_35 lisa_wiltse_36 lisa_wiltse_37

Lisa Wiltse, lauréate du Prix Voies Off 2010

Née en 1977 aux Etats-Unis, Lisa Wiltse vit et travaille aujourd’hui en Bolivie. Ses reportages photographiques réalisés pour la presse ou les insitutions lui ont déjà valu de nombreuses récompenses.

Attirée par les jeunes, les pauvres et les démunis, elle photographie des gens qui vivent en marge de la société. Se plaisant à penser que ses reportages permettent d’améliorer la vie des personnes qu’elle photographie, elle tente de rendre compte de leur vie quotidienne et de promouvoir le dialogue pour une meilleure compréhension entre les peuples.


Plus d'informations sur www.lisawiltse.com


Mennonites of Manitoba, Bolivia

La tranquillité de la colonie mennonite de Manitoba dans l’est de la Bolivie a laissée place à la peur et la confusion quand, en Juin 2009, les soupçons concernant le viol d’une centaine de femmes et de filles par des membres de leur communauté ont été confirmés. Agés de 18 à 41 ans, les accusés ont d’abord pulvérisé dans les foyers une substance narcotique qui a rendu les femmes inconscientes avant de les violer. Aujourd’hui, de nombreuses victimes adolescentes craignent de ne plus pouvoir se marier, la communauté mennonite exigeant d’elles qu’elles restent vierges jusqu’au mariage afin de conserver le respect de leurs pairs. Ces événements ont secoué le noyau même de cette colonie conservatrice.

Manitoba, situé à 152 km au nord de Santa Cruz, compte environ 3000 carioles tirés par des chevaux, des fermes aux pelouses impeccables et des plantations de soja et sorghum à perte de vue. Les mennonites se sont installés sur les terres agricoles de l’Est de la Bolivie il y a plus de 50 ans, en provenance de colonies canadiennes, russes, mexicaines, béliziennes et paraguayennes, à la recherche d’une vie meilleure. Connus pour leur adhésion à la non-violence, ils vivent dans le calme et la dévotion, inspirés par la religion. Ils relient leur ascendance spirituelle à un prédicateur européen du 16ème siècle baptisé Menno Simons, dont les adeptes ont pris le nom de mennonites. Ils vivent simplement, portent des vêtements sobres et refusent l’utilisation de nombreuses commodités modernes. Leurs traits européens et leur mode de vie différent les éloignent des autres Boliviens.

Aujourd’hui, quelques 60000 mennonites vivent en Bolivie au sein de colonies installées sur de vastes étendues de terres offertes par le gouvernement qui leur a promis la liberté de religion, l’exemption du service militaire, et le privilège de diriger leurs propres écoles.

Ces images présentent les mennonites de Manitoba dans leur vie quotidienne, désormais contraints à oublier un récent passé douloureux et à continuer à vivre leur vie, loin du monde extérieur.