Archive 2011

 

Bob Giorgi :: Striping Lights

Présenté au 11ème Festival Européen de la Photo de Nu, Bob Giorgi pratique une photo sans trafic, sans montage, sans effet, qui doit avoir tout dit dès la prise de vue. Son style est classique, souvent en noir et blanc, avec des attitudes “ un peu fashion “, et une grande rigueur dans les cadrages et les compositions.

Bob Giorgi
© Bob Giorgi

"De «strip» en anglais, nom qui signifie bande ou bandeau, mais aussi du verbe «strip» qui se traduit par déshabiller. Ainsi que du nom voisin «stripes» qui veut dire raies ou zébrures. Sans oublier «lights» pour les lumières et non pour le régime au quel je dois m’astreindre.
Voila un cocktail qui ne peut laisser impassible un photographe en crise aiguë de nouveautés…

La lumière directive offre d’immenses possibilités de créativité.

Qui n’a pas essayé de photographier un modèle éclairé par un soleil de fin d’après-midi découpé par un store ?

J’ai voulu capter et maîtriser artificiellement cette énergie pour la restituer à ma convenance. Graphismes extrêmes ou kaléidoscopiques, barres et rayures en tous genres, brutes, lisses ou texturées, le challenge de la réalisation et la surprise du résultat envoûtent.

De bidouillages en bricolages, jusqu’à des formules optiques sophistiquées les techniques prennent formes et la série s’étoffe.

Le noir et blanc offre une lumière pure dégagée de sa gangue de couleurs pour un graphisme qui se concentre sur les formes plasticiennes.

Le mystère des ombres vous permettra sans doute de prolonger à votre grès votre vision des lumières et d’associer intellectuellement le mot «tease» à celui de «strip». Cela reste de votre seule responsabilité…

Pour le modèle qui ne voit que des lueurs ponctuelles qui l’éblouissent, le mystère reste entier. Les poses abstraites à souhait dans le noir presque total arrivent même, parfois, à déstabiliser son équilibre.

Alors une fois de plus, merci Mesdemoiselles d’avoir joué de votre plastique de rêve pour cette contribution qui frise le tourment psychologique, au service d’une hypothétique et futile recherche graphique."

Bob Giorgi

Pratique
10, place Louis Blanc
du 4 au 10 juillet 2011

Contact
Bob Giorgi - 06 14 65 86 42 / 04 91 64 68 27 - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
www.bobgiorgi.com
La galerie Joseph Antonin by french lizard
attitude association, vient d’ouvrir ses portes
sur Arles et démarre sur une programmation
consacrée à Olivier Timbaud (photographie) et
Guillaume Flageul (peinture), intitulée The
Voyage Out. Outre, l’accent porté sur le thème
de l’espace géographique et de ses frontières
(accidentelles, politiques, économiques,
imaginaires), l’exposition The Voyage Out, a
pour objectif de convoquer deux regards
singuliers comme s’il s’agissait, au fond, de
deux « traversées intimes des apparences » ...  Nous avons voulu présenter une sélection du travail photographique d’Olivier Timbaud sur l’Orient, dont la problématique s’articule sur des espaces et des rencontres. Nous avons puisé dans un réservoir d’images qui raccordent de nombreux territoires et frontières. Ainsi, c’est un Orient à la fois complexe et intime que nous tentons de dévoiler ici, également au travers du texte, déclencheur de l’exposition, A la recherche d’Ali Nasser H.