L'Atelier du Midi :: Caravanes

L’Atelier du Midi propose une exposition photographique destinée à réunir des photographes auteurs et amateurs qui ont porté leur regard sur l’objet « caravane » et sur tout ce qui se passe autour, ce qui s'y vit dedans, partout, ici et ailleurs...


Visuel Caravanes
© Famille Leparmentier

Caravane « motif » pour les auteurs et les amateurs, caravane « vacances » pour les estivants, caravane « habitation » pour les néo-ruraux, caravanes « refuge » pour les personnes défavorisées : autant de sujets qui questionnent la photographie elle-même (les premiers photographes se sont servis de « roulotte » quand ils partaient en campagne), l’histoire sociale des vacances, et les détournements actuels, volontaires ou involontaires.

La triple perspective de l'exposition veut faire la lumière sur un paradoxe politique contemporain et le révéler par la photographie. La caravane est un habitat secondaire et éphémère. Le temps des vacances se constitue une petite utopie dans laquelle les contraintes de la vie courante semblent disparaitre pour laisser place à une existence légère et insouciante.

A l'échelle familiale, cette petite utopie se distingue par une temporalité simplifiée, recentrée autour de quelques moments forts comme la baignade, l'apéritif ou le barbecue. Les obligations et tensions s'évanouissent pour retrouver une vie presque primitive qui se joue autour de cette cabane-caravane. Chacun tente d'oublier que cette utopie est éphémère et que l'état de nature retrouvé n'est plus compatible avec le monde contemporain.

Le caravanier n'est pas un anachorète, il aime à trouver ses semblables, à se réunir autour d'un espace commun et partagé. A l'échelle collective, ces caravanes rassemblées forment une petite république autogérée qui comporte ses codes, ses règles et parfois même ses figures tutélaires. Un vieux campeur qui sait apaiser les problèmes de cohabitation ou résoudre l'insoluble équation pour monter un auvent…

On voit à quel point l'habitat peut déterminer l'organisation sociale, entre utopie et république, la caravane, objet archaïsant, engendre une micro-société d'apparence plus égalitaire. Cet argumentaire fait cependant émerger une aporie concernant la caravane des mal-logés.
Si la caravane est un lieu propice à l'égalité et aux valeurs républicaines comme nous venons de le montrer, pourquoi les mal-logés en caravane sont-ils en marge de notre république ? La caravane ne serait-elle tolérée et tolérable que pendant la période estivale ? La caravane subie est-elle une "verrue" de l'ensemble architectural français ? Autant de questions qui ne trouveront des réponses sociologiques et des solutions politiques.


Pratique

L'Atelier du Midi
1 rue du Sauvage et 8 rue Dominique Maisto
13200 Arles

Exposition du 1er au 14 juillet 2013
Tous les jours de 15h à 19h